Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tour d'Islande à vélo en 24 jours

Le tour d'Islande à vélo en 24 jours

1200 km sur route et à travers pistes


18eme jour : Kerlingarfjöll

Publié par michael sur 8 Juillet 2013, 18:44pm

Réveil très tardif aujourd'hui : il est déjà 11h! Il faut dire que je me suis couché très tard et les bains naturels m'ont bien fatigué.

Encore une belle journée. Je prends mon temps pour déjeuner, mon muesli quotidien...

 

Le bus de 13h arrive. Il parcourt la F35 du nord au sud en s'arrêtant à différents endroits. Celui qui parcours la F35 dans l'autre sens passera un peu plus tard. Quelques touristes venus randonner quelques jours descendent du bus tandis que d'autres montent pour voir d'autres horizons. Où qu'ils aillent, les sacs à dos sont bien remplis!

Je reconnais un des espagnols à vélo à sa descente du bus. Il me raconte que la F35 a eu leur peau. L'équipe a éclaté, l'un d'eux à pris le bus pour rejoindre directement Reykjavik et Indurain a tellement mal aux fesses qu'il n'est même pas sorti du bus! Il en ont assez de l'Islande, de son vent quotidien et de ses pistes. Ils ne rêvent plus que d'une chose : rentrer au pays!

 

Je suis vraiment sous le charme de Kerlingarfjöll. Les montagnes sont nombreuses et leurs sommets encore bien enneigés culminent à 1500m d'altitude. 

 

Je passe mon après midi à nettoyer le vélo, huiler la chaîne, resserer des vis et changer mon pneu arrière. Le vélo tient vraiment bien le choc. J'aurais vraiment fait un bon choix en achetant ce vélo.

 

Un couple de cyclistes arrivent sur leurs vélos. Tiens, Nancy et Alex que j'avais déjà croisé à Vik! L'islande est si petite que ça? Ca fait vraiment plaisir de se retrouver, nous passons l'après midi ensemble. Ils font le même parcours que moi mais dans l'autre sens et surtout plus lentement, car ils ont encore 2 mois de vacances en Islande...les chanceux!!!!

 

Un orage éclate subitement en fin d'après midi. Le vent s'est levé subitement et la pluie si forte et horizontale qu'il est impossible de rester dehors plus de 2 min. Et dire que 5 min plus tôt j'étais en Tshirt en train d'essayer mon vélo...

 

En fin de soirée, le ciel se dégage, et je reprends mes bonnes habitudes d'aller randonner. 1h30 de randonnée pour atteindre une vallée étonnante, fabuleuse. L'endroit est vraiment unique, sauvage mais aussi lugubre. 

Ici, c'est le mélange de la terre, neige et feu. Il est difficile de décrire l'endroit, il faut le vivre! Les rivière bouillonnent, le moindre trou crache de la vapeur, la boue est à 100°C, toutes les couleurs sont représentées et le bruit, quel bruit!

Je suis seul à admirer ce spectacle sur plusieurs km2. Quel spectacle! 

Je ne serais pas seul longtemps, la lune fait son apparition! Il est 0h30 du matin, c'est magique. Tellement magique que je resterai là, assis sur un caillou bien chaud, malgré le froid et le vent glacial, à admirer ce paysage fabuleux pendant des heures et ne voyant pas que le brouillard s'est lui aussi invité sur les hauteurs. Le retour à la tente sera parfois délicat avec certains passages où je ne saurais pas si je marche dans du brouillard ou dans un fumerole avec un trou béant bien chaud et peu accueillant...

 

Retour à la tente sur les coups de 4h du matin. Le retour a été long, je suis fatigué mais ce soir, j'ai gravé des images dans ma tête et elles y resteront bien longtemps...

 

paramètres du jour :

13142486-dessin-de-soleil-vector-illustration.jpg

température : 18°C. orage violent mais court dans l'après midi.

 

 

vtt

km parcourus : 5

temps passé sur le vélo : 0h20

randonnée : 5h

 

 

18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
18eme jour : Kerlingarfjöll
Commenter cet article

ALTHAUS 09/02/2015 09:40

Bonjour,
L'histoire des trois espagnols me fait penser à celle de trois italiens vus à la ferme de Versalir sur la F26 (18/08/2013). Nous, à pied, traversée Myvatn-Skogar. Le bus vers Akueyri les a embarqué avec leur trois montures.Ils semblaient fourbus.

Paul 20/05/2015 21:40

L'Islande n'est pas facile ni donné à tout le monde, surtout à vélo!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents