Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tour d'Islande à vélo en 24 jours

Le tour d'Islande à vélo en 24 jours

1200 km sur route et à travers pistes


10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir

Publié par michael sur 1 Juillet 2013, 21:00pm

Je me réveille tard et j'ai très mal dormi. Le jour permanent m'a géné toute la 'nuit' et j'ai du mal à supporter le masque de nuit. Aujourd'hui encore il fait beau, et même chaud avec ces puissants rayons de soleil.

Je fais la découverte des moucherons, les fameux midges. Quelle horreur! Ils se fourrent partout, vous collent à la peau, vous tournent autour, vous rentrent dans la bouche et même le nez! Impossible de boire son café tranquillement.

Ca va toute suite mieux avec ma moustiquaire de tête ramenée de France. Boire le café avec une moustiquaire de tête, passe encore, mais manger son pain d'épice devient vraiment ardu!

 

Je reprends donc la piste de la veille en sens inverse pour monter dans le nord. Avant cela, la fameuse montée infernale! En vélo, impossible, c'est trop pentu et le pneu avant chasse. Pousser est très dur, j'ai chaud, je suis mal réveillé. Bref, ce début de journée m'énerve. 

Un véhicule arrive derrière moi, c'est la garde du parc qui m'a vu, elle me propose de me monter, avec mon vélo, en haut de cette montée. Sympa! 

A peine déposé, je me mets en selle et tape la sacoche avant gauche sur le bas côté ; bilan : porte bagage cassé. Je répare comme je peux avec un lacet et quelques colliers plastiques. En fait, ça tiendra tout le voyage.

Il va falloir que je pense à me concentrer!  Etant sur un plateau, je domine la plaine au nord et le golfe d'Oxarfjördur. Sur la piste devant moi se forment des dusts. Le ciel est bleu, la visibilité est vraiment excellente, on n'a pas l'habitude d'avoir une si bonne visibilité à Lyon!

J'ai rejoins le route 85 et je coupe une belle faille, serait ce la même que celle de Pingvellir?

Je profite de longues montées pour pester contre le vent qui a tourné ouest, je l'ai une nouvelle fois de face! Incroyable! Lors des rares longues decentes, je m'étire les jambes qui commencent à accumuler la fatigue. Ce soir, je ne serai pas loin d'avoir parcouru 500 km à vélo.

A Flaeoar, je me fais menacer par une centaine de sternes et leur cris strident. On pourrait tourner un remake 'les oiseaux' du film d'Hitchcock! La plupart me frôlent mais les plus téméraires viennent me toucher le casque. Je dois aussi parfois ralentir pour éviter leur déjection!

Les touristes en voitures passent bien trop rapidement pour apprécier ce spectacle.

J'ai calculé durant mon voyage qu'un trajet d'une heure de voiture était équivalent à une journée en vélo. Nous n'avons pas les même repères!

Je monte une belle côte à 8%, -les montées sont quand même moins difficiles que durant la première semaine!- et je me retrouve sur une belle route qui longe des falaises d'où se jettent plusieurs cascades.

Manarbakki. Ce sera le point le plus au nord de mon voyage. Au large, j'aperçois les 2 îlot de Manareyjar, havre de paix pour les oiseaux apparement.

Le vent est glacial, il fait 4°C.

Je passe côté ouest de cette péninsule et le vent est maintenant de dos, ça change tout! J'ai à peine le temps de voir Husavik tellement je passe vite! Trop de boutiques proposant aux touristes d'aller voir les baleines pour 52 euros. Pas pour moi, merci. Avec du vent de face, j'aurais peut-être dit oui...

Sur la carte, je note un hotpot (un bain chaud naturel) à 20 km d'Husavik en direction de Myvatn. Sur place, ce bain chaud naturel est aujourd'hui un beau jacuzzi à l'intérieur d'un hôtel/salle de réception/camping/... Les hot pots en bord de routes sont un business juteux en Islande...

Il se fait tard, je plante la tente à côté de serres agricoles, chauffées par la géothermie. Je passe le début de la soirée au bar de l'hotel à boire une bière avec des islandais réunis pour une fête de famille. C'est ici que j'apprendrais quelques mots d'islandais mais aussi l'origine de leur nom de famille.

En effet, ici, les noms de familles sont crées à la naissance. Ils ajoutent fils de/ filles de au prénom de l'enfant. ça donne sdóttir pour les filles et -sson pour les hommes. Si votre père s'appelle Garðar,  Garðarsson ou Garðarsdottir.  

 

paramètres du jour :

température : 15°C vent d'ouest modéré.

kilomètres parcourus : 94

temps passé sur le vélo : 6h50

 

10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir
10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir
10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir
10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir
10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir
10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir
10eme jour : Vesturdarlur - Hrevavellir
Commenter cet article

Toff 04/07/2013 00:44

Je me régale à te lire. J'espère pouvoir bientôt te voir pour que tu me raconte ça plus en détails. Tes photos sont superbes, et je suis admiratif devant ton courage et ta pugnacitée.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents